Dans ma valise – 4 jours en automne

07_VALISE03

S’il devait y avoir un personnage à ce blog, ce serait sans doute ma valise. Elle n’apparait jamais, je n’en parle pas vraiment, mais je ne la quitte pas depuis plus d’un an déjà. Elle contient toute ma vie. Je n’ai souvent pas besoin de beaucoup plus d’espace pour emmener absolument tout ce dont j’ai quotidiennement besoin pendant une semaine. Livres, matériel de travail, de dessin et divertissements compris.

C’est parce que je suis tout le temps dans ma valise que j’ai décidé de tenir ce blog. Voir où mes pas me menaient. Profiter d’être itinérante pour découvrir un peu le territoire.

Pour vraiment profiter de mes voyages ou de mes virées parisiennes, je suis ma propre organisation, avec l’obsession de voyager léger (obsession renforcée depuis que j’ai passé 10 jours à Goa sans mon sac de voyage, resté coincé à l’aéroport de Dehli, et que j’ai expérimenté l’esprit léger qu’on avait sans la moindre affaire), avec une tenue appropriée (j’adore être élégante, mais j’adore aussi le confort et le cocooning !) Bref, tout ça pour dire que c’est aussi ce dont je parlerai sur le blog sauvage : mon organisation en voyage, ma valisette, mes rituels, mes listes pour partir. Parce que quand on vit un peu partout, sans repères, avec beaucoup de changements, c’est important d’avoir des choses sur lesquelles se reposer, les rituels, les habitudes, quelles qu’elles soient. Se construire un chez soi comme on peut. Et ne s’entourer que de ce qui est vraiment nécessaire.

Et bien sûr pour commencer, je vous présente la valisette ! (avec ma paire d’escarpins à côté pour l’échelle, même si ils n’ont aucun autre rôle dans ce post) :

07_VALISE01

Aujourd’hui, je reviens une dernière fois sur le voyage à Bordeaux. Voici ma liste pour 4 jours en automne, à Bordeaux, entre soleil et pluie pour une fille qui ne va pas arrêter de marcher ! (et se faire des restos)

07_VALISE02

Pour moi, c’est le contenu idéal : pas de superflu, mais l’impression du choix avec le pull et les gilets. La superposition des gilets remplace aisément le manteau. Le tote bag peut-être roulé autour du matériel à dessin pour se caler dans la valise, et me servir de sac usuel pendant le voyage. Je glisse le grand parapluie directement dans la valise pour ne pas m’encombrer durant mes trajets.

Et vous, vous avez vos petites habitudes qui vous suivent partout et vous font sentir à l’aise à l’autre bout du monde ? Vous faites vos petites listes pour quoi, au quotidien ?

appel_com

2 Comments on Dans ma valise – 4 jours en automne

  1. charlotte2legermoir
    03/04/2016 at 16:51 (1 année ago)

    Sympa ta valise ! L’automne est une saison où on ne sait jamais comment s’habiller alors pas facile de savoir quoi emmener mais tu nous prouves que par le jeu des superpositions on peut tout de même voyager léger. De toute façon plus on en a et moins on sait comment s’habiller, enfin pour ma part en tout cas 😉

    Répondre
    • Beren
      05/04/2016 at 14:43 (1 année ago)

      Oui, je suis devenue un peu obsédée par à la fois, comment en posséder le moins possible, mais à la fois par le fait de pouvoir m’habiller en toute circonstances ^^ et garder de la fantaisie pour les jours où j’ai envie.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *